visite


visite

visite [ vizit ] n. f.
• 1350 « inspection, examen »; de visiter
I(D'une personne)
1 (1580) Le fait d'aller voir qqn et de rester avec lui un certain temps; le fait de recevoir un visiteur. entrevue, 1. rencontre. L'objet, le but d'une visite. Tels sont les motifs de sa visite. Une petite, une longue visite. Vos visites se font rares. Visite de politesse. L'heure des visites (dans une pension, un hôpital, une prison, etc.).Faire une visite, rendre visite à qqn. Être en visite chez qqn. Recevoir la visite de qqn. Recevoir des visites. Carte de visite.
Par ext. Rencontre mondaine de personnes qui se font des visites, se voient régulièrement. « J'aime le jeu, les visites » (Molière). réception.
2(1740) La personne qui se rend chez une autre. visiteur. « Quelques visites arrivèrent, des voisines mordues de curiosité » (Zola). Fam. De la visite : des visiteurs. Nous avons de la visite aujourd'hui.
3Spécialt (1690) Pour un médecin, Le fait de se rendre auprès d'un malade. Ce médecin ne fait pas de visites à domicile. Les visites et les consultations.
Dr. Droit de visite (aux enfants), pour l'époux qui n'en a pas la garde.
Action de visiter (un client). Visites d'un représentant.
II(D'un lieu ou de ses occupants)
1Le fait de se rendre dans un lieu, pour voir, pour parcourir, visiter (II). Visite touristique. Visite d'une ville en autocar. Visite d'un port. Visite d'un musée. Visite guidée, accompagnée.
(Pour rencontrer, visiter ). [i] Visite d'un chef d'État dans un pays étranger.
2Le fait de se rendre dans un lieu, pour procéder à un examen, à une inspection, à des constatations. Visite de surveillance. ronde, tournée. Visite d'expert. expertise. Trappe de visite : accès permettant d'effectuer des inspections, des réparations. — Dr. Visite domiciliaire. perquisition. Par ext. Visite de douane : formalité d'examen des marchandises, des bagages. ⇒ fouille, perquisition, vérification. (1636) Inspection d'un supérieur religieux. Visite du diocèse. Visite de l'évêque : tournée pastorale. — (1678) Inspection d'un navire. arraisonnement. Droit de visite, reconnu par un accord international aux vaisseaux de guerre, de visiter les navires marchands.
3Examen de patients, de malades par un médecin à l'hôpital, en clinique, dans une communauté, etc. L'heure de la visite. Aller à la visite médicale. Visite médicale annuelle obligatoire. contrôle. « Tu passeras la visite, on saura que tu tires au flanc » (Courteline).

Visite examen médical assuré dans le cadre d'une institution (médecine du travail, médecine scolaire, etc.).

visite
n. f. Action, fait de visiter.
d1./d Fait d'aller dans un lieu pour l'inspecter. Visite domiciliaire.
|| Fait d'examiner, de contrôler (qqch). Visite du chargement d'un poids lourd par les gendarmes.
d2./d Fait d'aller dans un lieu pour son propre plaisir. Visite d'une ville d'art.
d3./d Fait d'aller voir (qqn) chez lui. Rendre visite à un ami.
Rendre une, sa visite à qqn, aller le voir après l'avoir reçu.
|| Visite officielle: visite, à titre officiel, d'un homme d'état, d'un souverain, dans un pays étranger.
|| Consultation donnée par un médecin au domicile du patient. Tarif des visites.
d4./d Par méton. Personne qui en visite une autre; visiteur, visiteuse. J'ai reçu une visite.
d5./d DR Droit de visite: droit de voir un enfant, attribué aux personnes qui n'en ont pas la garde (conjoint divorcé, grands-parents).

⇒VISITE, subst. fém.
A. — Action d'aller voir quelqu'un.
1. a) ) Action de se rendre auprès d'une personne et de rester un certain temps en sa compagnie (par affection, amitié, obligation, politesse, etc.). But, motif, objet d'une visite; se réjouir d'une visite. Sur le perron, une dame apparut, parée pour la visite, coiffée pour la visite, avec des phrases prêtes pour la visite (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Fam., 1886, p. 561). [À la suite du décès] dès la fin de la matinée, les visites commencèrent: les habitants de la maison, les gens du quartier auxquels M. Thibault avait rendu des services (MARTIN DU G., Thib., Mort père, 1929, p. 1307).
) Empl. syntagm.
Visite + adj. Visite imprévue, inattendue, inespérée; visite hebdomadaire, mensuelle, matinale, nocturne; visite électorale. Je sortis le lendemain dans l'intention de faire à mon pupille une visite amicale (JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 93). Il adorait sa mère et, jusqu'à la fin, il garda l'habitude de lui faire, sans prévenir, des visites clandestines (SARTRE, Mots, 1964, p. 6).
Visite (académique). Visite traditionnelle que fait un candidat à l'élection académique auprès de chaque académicien, afin de solliciter son appui. Heredia (...) s'étend sur l'opposition enragée de Dumas, protégeant la candidature de Zola, et de sa visite chez Leconte de Lisle, à la suite de laquelle Leconte croyait l'élection de Heredia à vau-l'eau (GONCOURT, Journal, 1894, p. 533).
Visite de + subst.
♦ [Le subst. désigne la pers. qui effectue la visite] Visite d'un ami, d'un importun, d'un parent, d'un proche. Mathilde, déjà fort jalouse des visites de Mme de Rênal, (...) fondit en larmes (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 495). La visite de la reine de Saba à Salomon est demeurée légendaire par les somptueux présents qui l'accompagnèrent (METTA, Pierres préc., 1960, p. 7).
♦ [Le subst. indique le but, le motif de la visite] Visite de condoléances, de courtoisie, de félicitations, de fiançailles, de noces, de remerciements, de sollicitation. Cette journée s'est passée (...) en visites de cérémonie à la Cour et chez les ministres et tous les grands personnages (MAINE DE BIRAN, Journal, 1816, p. 252). — (...) Ne le fatiguez pas trop, cher ami (...). Oh! protesta Frescheville, une simple visite de politesse, d'amitié. Je l'épargnerai le plus possible (BERNANOS, Crime, 1935, p. 782).
Visite d'adieu/de congé, visite d'arrivée. Visite que l'on fait pour prendre congé à la veille d'un départ, pour se présenter après une installation, une nomination ou pour indiquer que l'on est rentré d'un déplacement, d'un voyage. Après dîner, une promenade, deux visites de congé, et mes valises à regarnir, tel est mon programme (AMIEL, Journal, 1866, p. 233). On commence à me rendre mes visites d'arrivée. Chaque jour, de cinq à sept, c'est un défilé international (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p. 56).
Visite de digestion.
Visite du jour de l'an. Visite que l'on rend le 1er janvier ou les jours suivants à un parent, à un proche, pour lui présenter ses vœux. Les filles du Chenal boudaient ostensiblement le Survenant de s'être dérobé, la veille, à la visite du jour de l'An ainsi qu'aux compliments d'usage et aux doux baisers (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p. 120).
— Subst. + de visite
Billet de visite (vieilli). Synon. de carte de visite. Il avait donné un billet de visite sous le nom de comte de Doellingen, qui était l'un de ceux qu'il prenait pour voyager incognito (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p. 48).
P. ell., p. méton. Poche plaquée, sans rabat, dans un portefeuille, un porte-billets, etc. Un portefeuille avec trois visites en dégradé (RAMA Maroq. 1975).
Livre de(s) visite(s). Registre mis à la disposition des visiteurs (chez un particulier ou dans un endroit public) pour qu'ils y apposent leur nom, leurs remarques éventuelles. Feydeau (...) trouve une pie sans queue, écrit sur le livre des visites: « Ernest Feydeau, qui regrette que la pie n'ait pas de queue » (GONCOURT, Journal, 1865, p. 149).
Vieilli. Tenue, toilette, vêtement, etc., de visite. Tenue, toilette, vêtement, etc., que l'on portait pour faire des visites. Une toilette de visite en velours et satin ardoise avec garniture de plume ondulée (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 776). Le vêtement surtout (...) marque les époques. On portait encore un costume de visite [du temps de Boni de Castellane] et on avait un tour d'esprit un peu mordant et anecdotique, tout à fait extérieur, et qui était un esprit de visite (CHARDONNE, Femmes, 1961, p. 17).
P. ell., p. méton. Petit manteau de femme fait d'étoffe légère. Quelque ami (...) lui décrivait la silhouette d'Odette, qu'il avait aperçue, le matin même, montant à pied la rue Abbattucci dans une « visite » garnie de skunks, sous un chapeau « à la Rembrandt » (PROUST, Swann, 1913, p. 240).
— Verbe + visite
Être en visite. Vous avez l'air d'être en visite... Vous n'avez pas avalé votre parapluie? (FEYDEAU, Dame Maxim's, 1914, II, 8, p. 50).
Faire visite à qqn (vieilli), faire une/des visite(s) à qqn. Le jour décisif approchait, et mon adversaire, s'effrayant de mon activité, commençait à se mettre en mesure. À son tour, il fit à la ronde des visites et eut ainsi sur moi l'avantage du dernier mot (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 329). Le général Leflô avait chez lui cette nuit-là sa sœur et son beau-frère, qui étaient venus lui faire visite à Paris (HUGO, Hist. crime, 1877, p. 24).
Recevoir une/des visite(s), recevoir la visite de qqn. Sainte-Beuve nous dit qu'il a reçu une singulière visite, la visite d'un M. Sandon, visite qui a duré près de deux heures (GONCOURT, Journal, 1864, p. 81). Devenus présentables et pas dégoûtants du tout moralement nous nous mîmes à notre tour à recevoir les visites de gens bien placés dans le monde (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 123).
♦ [Avec une idée de réciprocité] Rendre une/des visite(s) à qqn, rendre à qqn sa visite. Mme de Beauharnais se crut obligée de venir, le lendemain, lui (...) faire des remerciements: Napoléon s'empressa à lui rendre sa visite (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 343).
♦ [Sans idée de réciprocité] Rendre visite à qqn. Roosevelt, alors gouverneur de l'État de New-York et candidat du parti démocrate à la présidence, vint rendre visite à sa mère souffrante (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p. 216).
b) En partic. Réunion mondaine entre personnes d'un certain milieu social qui se reçoivent régulièrement. Synon. réception. Jour de visite. Mme Daudet, qui revenait d'une série de visites mondaines (...), n'en revenait pas de la bêtise, de l'ignorance, de la prétention de ce monde (GONCOURT, Journal, 1894, p. 556). Ainsi les promenades même seulement pour aller faire des visites et corner des cartes, étaient triples et uniques à Venise, où les simples allées et venues mondaines prennent en même temps la forme et le charme d'une visite à un musée et d'une bordée en mer (PROUST, Fugit., 1922, p. 630).
c) P. méton. Personne qui va en voir une autre. Synon. visiteur. Attendre, recevoir de la visite; les visites arrivent. En ce moment une visite entra et, selon l'usage, Franz céda sa place au nouveau venu (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 519). Une voiture était arrêtée devant la porte, un monsieur décoré et une dame en manteau de fourrure, quelque visite débarquée de Paris (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1208).
2. a) Action de se rendre, d'être admis auprès de quelqu'un, à son domicile, sur son lieu de travail, dans un établissement public, une collectivité (école, hôpital, prison, etc.) pour des motifs personnels ou professionnels. Heures, jours de visites dans un couvent, un hôpital, un internat, une prison; visite à un élève dans un pensionnat; visite d'une assistante sociale à une famille, d'un inspecteur à un enseignant, d'un prêtre à un mourant. Je me rappelle la visite de deux journalistes américains qui venaient me demander mon avis sur la littérature contemporaine (L. DAUDET, Brév. journ., 1936, p. 133):
Lorsque après une journée de luttes, visites aux pauvres, aux malades, aux affligés, je rentre à la nuit tombée, harassé parfois, le cœur plein d'un exigeant besoin de repos, d'affection, de chaleur, je ne trouve le plus souvent à mon foyer que soucis, récriminations, tiraillements...
GIDE, Symph. pastor., 1919, p. 918.
b) Spécialement
) COMM. Action, pour un représentant, un vendeur, un délégué commercial, etc., de rencontrer des clients pour leur proposer certains produits, certains services. (Ds AC. SC. COMM. 1987). Synon. tournée.
) DR. Droit de visite. Autorisation légale de rendre visite à un prisonnier; autorisation (en cas de divorce, de problèmes familiaux) accordée à une personne de voir régulièrement un enfant mineur dont elle n'a pas la garde. (Dict. XXe s.).
) MÉDECINE
— Action, pour un médecin, une infirmière, de se rendre auprès d'un malade pour l'examiner, lui prescrire et lui prodiguer des soins. Aller en visites; faire sa tournée de visites. Je me rappelle distinctement (...) la visite du médecin, les sangsues qu'on me mit derrière l'oreille, l'inquiétude de ma mère (SAND, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 152). Une autre partie des équipes secondait les médecins dans les visites à domicile, assurait le transport des pestiférés (CAMUS, Peste, 1947, p. 1326).
Visite (médicale, sanitaire). Examen médical, généralement périodique et obligatoire, que subissent certaines personnes, certains groupes de personnes (enfants scolarisés, personnel d'une entreprise, etc.). Visite médicale des appelés, des militaires; visite sanitaire de prostituées en carte; visite prénuptiale; aller à, passer la visite; être convoqué pour la visite. Je suis dans un état de dépression terrible depuis mon encasernement. J'avoue que ce matin je suis retourné à la visite, dans l'espoir de me faire réformer. Pas moyen (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1907, p. 290). Les enfants de la fille Mietz (...) demeuraient chez une tante, pour l'heure, parce que leur mère, obligée à la visite sanitaire par la Kommandantur, avait été enlevée et soignait (...) une syphilis contractée dans le service armé (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 261).
En compos. Contre-visite.
Vieilli. Visite de cadavre. ,,Examen que les chirurgiens, nommés par la justice, font d'un corps mort`` (Ac. 1878; dict. XIXe s.). Synon. autopsie.
Vieilli. Visite de matrones. ,,Examen que des sages-femmes font, par ordre de justice, de l'état d'une femme ou d'une fille`` (Ac. 1878; dict. XIXe s.).
— Dans un hôpital, tournée des médecins, des étudiants en médecine auprès des malades dépendant de leur service. J'étais arrivé à l'heure de la visite des médecins et des chirurgiens en chef; et je me plaisais à voir cette foule de jeunes élèves dont ils étaient accompagnés (JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 305). La visite commentée qu'il effectuait dans son service et les leçons magistrales qu'il donnait dans les amphithéâtres de Faculté étaient entourées de solennité (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p. 789).
— Examen, par un vétérinaire, des animaux malades. La visite sanitaire du bétail importé ne donne quelque garantie que si une quarantaine suffisante est imposée (NOCARD, LECLAINCHE, Mal. microb. animaux, 1896, p. 341).
c) P. anal., ZOOL. Fourmi de visite. Grande fourmi tropicale, voyageant en groupe et envahissant parfois les maisons. (Ds Lar. 19e-Lar. encyclop., SÉGUY 1967).
3. THÉOL. Visite de Dieu. ,,Jugement ou discrimination que Dieu exerce. Le mot, dès le Pentateuque, est pris avec le double sens de punition (...) et de châtiment (...) ou d'apaisement et de bienveillance`` (Foi t. 1 1968; dict. XIXe s.).
B. — Action d'aller voir quelque chose.
1. a) Action de se rendre dans un pays, un lieu, d'aller voir un monument, un musée, etc., pour en découvrir ou en approfondir l'intérêt (artistique, scientifique, culturel, etc.). Visite commentée, guidée, organisée, touristique; visite de groupe; visite d'une chapelle, d'un château, d'une exposition, d'un port, d'une région, d'un site archéologique, de vestiges gallo-romains; visite d'Athènes, de Florence, de Paris; visite des États-Unis, de la Grèce, de l'Italie; visite en autocar, en voiture, à pied. L'église de Balbec mérite une visite si on est dans le pays, elle est assez curieuse (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 465).
En compos. Visite-conférence. ,,Visite d'un lieu touristique sous la conduite d'une personne compétente qui expose et développe les attraits de ce lieu`` (Tourisme Loisirs 1982). Le Service éducatif a organisé à la demande de diverses administrations, des cycles de visites-conférences réservées au personnel de ces administrations (Musées Fr., 1950, p. 25).
b) Action (pour un souverain, un chef d'État, une personnalité, etc.) de se rendre dans un pays, une région, une ville, pour les parcourir et s'entretenir avec les responsables politiques, diplomatiques locaux. Visite officielle, privée, protocolaire; visite d'un président, d'un ministre. M. de Gerlach, espèce de mystique germain, carré, conservateur, féodal à la de Maistre, outré des parvenus, du « droit national » et de la visite de la reine Victoria à Paris (GONCOURT, Journal, 1860, p. 833). Au mur, il y a quelques Gobelins prêtés à l'occasion de la visite de l'Empereur de Russie et qui sont restés (BARRÈS, Cahiers, t. 5, 1907, p. 217).
P. méton., NUMISM. Visite de monnaie. Pièce frappée spécialement pour la visite d'un prince dans un atelier monétaire. (Ds Lar. 19e, dict. XXe s.).
c) Action de fréquenter régulièrement un endroit déterminé. Faire des visites fréquentes à la bibliothèque, aux bistrots, aux magasins d'antiquités. En fait de distractions littéraires, je fais des visites fréquentes à une ménagerie de bêtes féroces qui se trouve à quatre-vingt-dix pas de mes fenêtres (FLAUB., Corresp., 1872, p. 396). Il faisait des visites assez régulières au Louvre, à Carnavalet, à Cluny (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 291).
2. a) Examen approfondi et méthodique d'un lieu, d'un objet (appareil, bagage, document, installation, etc.). Synon. contrôle, inspection, vérification. Visite complète, détaillée, minutieuse, soigneuse; visite d'un appartement, d'un chantier, d'un navire; visite d'une canalisation, d'une chaudière, d'une machine, d'un moteur; visite des placards, des tiroirs; visite de contrôle, d'inspection; visite d'un commissaire, d'un expert, d'un inspecteur. M. Courier fut entendu, sur des écrits qu'on lui impute, par un des juges d'instruction. Visite faite de ses papiers, dans l'appartement qu'il occupe, rien ne s'y est trouvé suspect (COURIER, Pamphlets pol., Au réd. la Quotidienne, 1823, p. 204). Chaque année, avant le 1er octobre, une visite générale des locaux [le théâtre et ses dépendances] est faite par l'architecte conservateur contradictoirement avec le Directeur en vue de constater l'état des lieux et d'indiquer les travaux locatifs à exécuter (Théâtres nat. Fr., 1954, p. 27).
b) Spécialement
) ADMIN. PUBL. Visite d'octroi (vieilli), visite de douane. Examen par les agents de la douane, de l'octroi, des biens, des marchandises transitant d'un pays à l'autre. Je dégringolai dans le hall, où les bagages étaient alignés depuis longtemps pour la visite de la douane (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 48).
) AGRIC. Visite d'une ruche. Ouverture d'une ruche pour inspecter les cadres qui sont à l'intérieur (d'apr. GDEL).
) CH. DE FER. ,,Action de vérifier l'état des bandages de roues, des timoneries de frein, des attelages de wagons lors de l'arrêt d'un convoi dans une gare`` (PEYROUX Techn. Métiers 1985). La visite de la machine et le graissage sont deux opérations importantes (HERDNER, Constr. et conduite locomot., t. 2, 1887, p. 3).
) DROIT
DR. PÉNAL
Visite domiciliaire. ,,Mesure d'instruction qui consiste à pénétrer au domicile de l'inculpé ou d'un tiers en vue d'y rechercher et recueillir les preuves d'une infraction`` (Code d'instruction criminelle, art. 87dsCAP. 1936). Étienne avait expulsé de chez lui jusqu'au commissaire central de Roubaix, qui prétendait effectuer une visite domiciliaire (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 170).
Visite des lieux. ,,Procédé d'instruction qui consiste, de la part du tribunal tout entier, à se transporter sur les lieux litigieux afin de procéder par lui-même à tous examens et constatations utiles en vue de la solution d'un procès relatif à des droits immobiliers`` (CAP. 1936).
DR. MAR.
Droit de visite (d'un bâtiment). ,,Faculté d'arrêter les navires de commerce pour vérifier leur cargaison ou la régularité de leur situation dans certaines circonstances`` (LE CLÈRE 1960).
Visite d'armement, de sécurité (d'un bâtiment). ,,Inspection du bateau donnant lieu à un certificat et exigée chaque année, lors du renouvellement de la carte de circulation`` (BARBER. 1969).
) RELIG. CATH. Visite pastorale. Tournée d'inspection effectuée par un évêque dans les paroisses de son diocèse. J'allai passer quinze jours à Paris pour mes yeux. Cataracte reconnue. Mgr Dupuch se chargea de ma visite pastorale (DUPANLOUP, Journal, 1850, p. 128).
Prononc. et Orth.:[vizit]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1350, févr. « inspection, examen » (Ordonnances des rois de France, t. 2, éd. E. de Laurière, p. 379: en toutes sortes de marchandises et en tous mestiers il y aura visite); 1790, 25 janv. visite domiciliaire (Moniteur, t. III, 226b ds RANFT, p. 104); 2. 1580 « action de visiter un lieu pour le bien connaître » visite des pays estrangers (MONTAIGNE, Essais, I, 26, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 153); 3. 1636 « tournée d'inspection d'un ecclésiastique, d'un religieux dans sa juridiction » (MONET, p. 970b). B. 1. a) 1580 « action d'aller voir quelqu'un » (MONTAIGNE, op. cit., II, 8, p. 391: cela chargeoit sa maison de plusieurs despenses et visites estrangieres); 1785 carte de visite (Affiches, annonces et avis divers, n° 337, 3 déc. ds QUEM. DDL t. 34, s.v. carte de visite); b) 1740 « personne qui rend visite » (MARIVAUX, Épreuve, III ds Théâtre, éd. M. Arland, 1949, p. 1316); 2. ca 1590 « action de se rendre auprès d'une personne pour la surveiller » (MONTAIGNE, op. cit., III, 10, p. 1016: la visite et garde [de sa captive]); 3. 1690 visite des prisonniers, des pauvres malades (FUR.); 4. 1690 visite ... des Medecins ... appellez pour voir les malades (ibid.). Déverbal de visiter. Fréq. abs. littér.:9 391. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 11 865, b) 19 338; XXe s.: a) 12 729, b) 11 797. Bbg. BLOCHW.-RUNK. 1971, p. 201 (s.v. visite-éclair). — GOHIN 1903, p. 301. — QUEM. DDL t. 8, 17 (s.v. carte de visite), 40.

visite [vizit] n. f.
ÉTYM. 1556, « perquisition »; de visiter.
———
I (Le compl., s'il est exprimé, désigne une personne, en général l'auteur de la visite; correspond à visiter I.).
1 (1607). a Le fait d'aller voir qqn et de rester avec lui un certain temps (par devoir social, politesse, amitié, etc.). Entrevue, rencontre. || La visite de qqn, sa visite : le fait, pour qqn, de se rendre chez une autre personne. || La visite de qqn à qqn. || Une visite à qqn, chez qqn.Rare. || La visite de qqn par qqn, faite à qqn par qqn.REM. Avec un seul compl. en de (la visite de qqn) ou sans compl. (une visite) le mot peut être ambigu. — L'objet (cit. 20), le but d'une visite (→ Surseoir, cit. 2; exposer, cit. 9), les motifs de sa visite. || Une visite assez singulière, inattendue (cit. 3). || Une petite, une longue visite (→ Élément, cit. 8). || Visites continuelles. Assiduité.Faire une visite à qqn (→ Irruption, cit. 3; passif, cit. 5). Vieilli. || Faire visite à qqn (→ 2. Gentil, cit. 9; 1. pair, cit. 9). || Rendre une visite à qqn, lui rendre sa visite (→ Malappris, cit. 1).Par ext. || Rendre visite à (qqn), faire une visite (→ Ennuyer, cit. 12). Saluer, voir (aller voir). || Je vous rendrai visite vers 5 heures. Passer (I., B., 3.).Recevoir (cit. 18) des visites, la visite d'un ami, d'un parent (→ Montrer, cit. 2).Visite de cérémonie, de demande en mariage (→ Beurre, cit. 5), de sollicitation ( Démarche; → Recommandation, cit. 3). || Visite de remerciements. (1808; vieilli). || Visite de digestion, pour remercier d'une invitation à un repas. || Les visites du Jour de l'An. || Visite faite pour se présenter. || Visite sur rendez-vous.Spécialt. || Visites académiques, que font les candidats à une élection académique aux académiciens. → Aspirant, cit. 2.
1 Des petites filles maigrelettes (…) se rendent des visites en plein air, répétant ainsi la comédie donnée à domicile par leurs parents.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, XVI, XII.
2 Elle avait choisi dans la liste des visites celles qui l'ennuyaient le moins, pour les faire d'abord; les autres étaient indéfiniment remises.
R. Rolland, Jean-Christophe, La révolte, II, p. 518.
3 La femme de ménage passait chez eux trois heures par semaine pour laver, c'était la seule visite qu'ils eussent reçue au cours de bien des années.
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 232.
Rencontre mondaine de personnes qui se font des visites. || J'aime le jeu, les visites… (→ Plaisir, cit. 37). Réception.Être en visite chez qqn.
b Le fait de se rendre auprès de qqn (→ Hune, cit.) ou de recevoir qqn dans des conditions déterminées, notamment dans certaines collectivités (hôpitaux, pensions, prisons…). || Visite à un malade dans un hôpital, à un pensionnaire, un prisonnier. || Horaire des visites. || Les visites ont lieu au parloir. || Après vingt heures, les visites sont terminées. || L'heure de la visite est passée.
Loc. || Carte de visite. Carte, I., 3.
c (1845; vieilli). Petit manteau de femme (que les dames revêtaient pour faire des visites). || « Elle jetait sur les épaules sa “visite” en cachemire noir brodée de jais » (Colette, in G. L. L. F.).
3.1 (…) pour la première fois, elle allait au théâtre à Paris. Elle s'en jugeait digne, encore qu'il y eût une faiblesse du côté de son manteau qui était tout bonnement une visite de drap marron soutachée alors qu'il eût fallu de la diamantine et des guipures.
Denyse Vautrin, les Noces de Corrèze, p. 162.
2 (1740). Par métonymie. La personne qui se rend chez une autre. Visiteur. || Quelques visites arrivèrent, des voisines mordues (cit. 24) de curiosité… (→ aussi Disparaître, cit. 10; matin, cit. 17).
Collectif, fam. || De la visite : des visiteurs. || Voilà de la visite. || Nous avons de la visite, on dirait.
3 Emplois spéciaux. a (1690). Pour un médecin, Le fait de se rendre auprès d'un malade (→ Intéresser, cit. 24). || Les visites d'un médecin (aux malades, auprès des malades). || Visites à domicile (cit. 5). || Les visites et les consultations. || Faire sa tournée de visites.
Le fait d'aller voir qqn chez lui pour le secourir, par charité. || La visite (par qqn) des pauvres, des indigents.
Dr. || Droit de visite aux enfants, pour l'époux divorcé ou séparé qui ne garde pas l'enfant.
Action de visiter (un client). || Les visites d'un représentant, d'un voyageur de commerce. Tournée (I., 1.).
b (Visites officielles). || La visite d'un chef d'État, d'un souverain dans un pays étranger.
c (Visites faites par qqn pour inspecter). || Les visites d'un évêque dans sa tournée pastorale. || Les visites d'un inspecteur. Inspecteur. || Visite d'expert. Expertise.La visite de la douane. || Visite de douane, faite par la douane (→ ci-dessous). || Visite d'un lieu, dans le même type de contextes.
4 (XIXe). Le fait, pour une personne, de se rendre auprès d'un médecin. || La visite d'un malade.(Plus souvent sans compl.). || Passer la visite. || L'heure de la visite. || Visite médicale annuelle obligatoire (que passent les salariés d'une entreprise). || Visite des prostituées en carte (absolt, la visite, 1897, in D. D. L.). || Aller à la visite. Consultation (2.).
3.2 (…) tu passeras la visite, on saura que tu tires au flanc et on te renverra au quartier avec quatre jours de prison.
Courteline, les Gaietés de l'escadron, Nouveau malade, II.
5 (1656). Théol. Manifestation de Dieu auprès des hommes, soit par l'épreuve, le châtiment, soit par la grâce (Massillon, Bossuet, in Littré).
———
II (Le compl. exprimé désigne un lieu; correspond à visiter II.).
1 Fait de se rendre dans (un lieu) pour voir, pour parcourir, visiter (II.). || La visite d'un endroit, d'un lieu, d'un pays… (par qqn). || Visite touristique. Tour, tourisme. || Visite d'une ville en autocar. || Visite des chantiers, des magasins, d'un port (1. Port, cit. 3). || Visite d'un musée. || Visite organisée, de groupe.
4 À cette cause, le commerce des hommes y est merveilleusement propre, et la visite des pays étrangers (…) pour en rapporter principalement les humeurs de ces nations et leurs façons, et pour frotter et limer notre cervelle contre celle d'autrui.
Montaigne, Essais, I, XXVI.
5 (…) ainsi les promenades, même rien que pour aller faire des visites ou des courses, étaient triples et uniques dans cette Venise où les simples allées et venues mondaines prennent en même temps la forme et le charme d'une visite à un musée et d'une bordée en mer.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XIII, p. 261.
Visite-conférence. || « Rares sont les petites cités qui ne comptent pas aujourd'hui leur poignée d'amateurs de ce genre, réunis sous la bannière pompeuse d'une association locale, dont les visites-conférences sont généralement d'un ennui mortel » (l'Express, 12 juin 1981, p. 78).
2 Le fait de se rendre dans (un lieu) pour procéder à un examen, à une inspection, à des constatations (→ Liquidateur, cit. 1). || Procéder à la visite, à une visite soigneuse, détaillée d'un entrepôt, d'un navire. || Visite de surveillance (d'un lieu). Ronde, tournée; expertise.Dr. || Visite domiciliaire. Perquisition (cit. 5). || Visite des lieux par le tribunal ( aussi Descente, transport).
(1636). Inspection (par un supérieur religieux). || Visite du diocèse (→ Prière, cit. 1). || Visite des monastères (→ Envoyer, cit. 32).
(1678). Inspection d'un navire. Arraisonnement. || Droit de visite, reconnu par un accord international aux vaisseaux de guerre, de visiter les navires marchands (pour empêcher un trafic illicite, etc.).
COMP. Contre-visite.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Visite — (de) …   Kölsch Dialekt Lexikon

  • visite — Visite. s. f. v. Action de visiter par civilité. Visite ordinaire. visite de ceremonie. faire visite, des visites, rendre visite. rendre une visite en habit decent. visites frequentes, visite courte, longue, ennuyeuse, recevoir visite. recevoir… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Visite — Sf erw. fach. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. visite, zu frz. visiter besuchen , aus l. vīsitāre, eigentlich oft sehen , einem Intensivum zu l. vidēre (vīsum) sehen . Die veraltende Bedeutung Besuch noch in Visitenkarte. Verb: visitieren; …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • visité — visité, ée (vi zi té, tée) part. passé de visiter. Visité à l occasion de sa promotion. Les lieux visités par le commissaire. La plaie visitée par le chirurgien …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Visite — »Besuch (veraltet, aber noch scherzhaft); Krankenbesuch des Arztes«: Das Fremdwort wurde im 17. Jh. aus gleichbed. frz. visite entlehnt, das von frz. visiter »besuchen; besichtigen; durchsuchen« (s. u.) abgeleitet ist. – Dazu stellt sich die… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Visite — Vi*site , n. [F. See {Visit}, n.] A light cape or short cloak of silk or lace worn by women in summer. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Visite — (fr., spr. Wisit), so v.w. Besuch …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Visite — (franz.), Besuch, besonders förmlicher; Besuchsstunde der Ärzte. Visitenkarte, Besuchs , Namenkarte (die Erklärung der früher auf Besuchskarten üblichen Abkürzungen: p. c., p. f., p. f. v., p. p. c., p. r. v. s. Bd. 15, S. 288) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • visite — s. f. Vestuário de mangas pendidas que as senhoras usam sobre o vestido em visitas, passeios, etc …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • visité — Visité, [visit]ée. part. pass …   Dictionnaire de l'Académie française


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.